Femme enceinte en Bretagne : quel sport éviter en début de grossesse ?

Le fait que vous soyez enceinte ne vous empêche pas de vous adonner à une activité physique. L’essentiel est de suivre certaines règles et de connaitre les sports que vous devez pratiquer quand vous êtes une femme enceinte. Cela vous permettra de garder la forme durant les 9 mois de grossesse, en particulier en réduisant votre prise de poids. Cependant, il existe des activités sportives que vous devez éviter pendant cette période. On vous fait le point dans cet article.

Les sports avec risques de chute

Les sports qui peuvent entrainer des chutes sont à éviter lorsque l’on est enceinte. Il s’agit des activités telles que le patinage, le ski alpin, l’escalade, l’équitation, etc. Ils sont à proscrire, en particulier si vous ne les maitrisez pas. En effet, le déplacement du centre de gravité du corps provoque les pertes d’équilibre chez les femmes enceintes.

Pour celles qui font déjà des sports à risques de chutes, vous devez veiller à ce que votre pratique réduise au maximum les risques. Il faut aussi l’adapter au stade de votre grossesse ainsi qu’à vos capacités du moment. Dès que vous sentez des contractions, de la douleur ou la fatigue, pensez à revoir l’intensité de l’exercice. De même, échauffez-vous et incorporez des exercices d’étirement.

La course à pied

Pratiquer le jogging ou la course à pied au cours de la grossesse peut inquiéter parce que le plus grand nombre croit que la pratique de cet exercice peut provoquer des fausses couches chez une femme enceinte. Pourtant, aucune étude ne prouve encore un lien de cause à effet entre joggings, ouverture du col, rupture de membrane, accouchement prématuré ou fausse couche.

Toutefois, il faut savoir que ce sport cause des secousses assez fortes et peut donner naissance à des entorses. Cependant, il existe des précautions que les femmes enceintes doivent prendre lorsqu’elles choisissent ce sport. La course à pied est strictement déconseillée aux débutantes.

Par contre, si vous aviez l’habitude de courir chaque semaine et que rien ne vous l’interdit sur le plan médical, vous pouvez la pratiquer. Vous devez courir de manière à pouvoir tenir une conversation durant l’entrainement. Réduisez l’intensité, voire la durée de l’exercice.

Les sports de contact

Les sports de contact tels que les sports de combat (karaté, judo, etc.) ne sont pas conseillés aux femmes enceintes. Ils exposent en effet à un traumatisme ou à des chocs au niveau de l’abdomen. Cependant, les femmes enceintes qui pratiquent déjà des sports comme la boxe ou certains arts martiaux peuvent continuer leur activité au cours de la grossesse. Mais, elles doivent diminuer le nombre de séances par semaine, l’intensité et la durée.

De même, les sportives ou athlètes dans ces disciplines sportives ont la possibilité de poursuivre ces exercices avec une pratique douce. Il suffit qu’elles aient l’accord de leur médecin et soient à l’aise dans l’entrainement. Soyez vigilante afin d’éviter les chutes ou chocs possibles et faites plusieurs pauses.

Les sports collectifs

Les sports collectifs sont également des sports de contact. Il s’agit entre autres du hockey sur gazon, du flag foot ou soft ball, du soccer, du football, du hand-ball, du volley-ball et du basket-ball. Le contact peut être soit avec les éléments tels que le mur, les poteaux ou le sol soit avec l’adversaire. Pour cette raison, ces sports comportent d’énormes risques pour les femmes enceintes. Ils sont donc à proscrire lorsque vous êtes enceinte.

Alors, quels sont les sports préconisés pendant la grossesse

Lorsque vous êtes enceinte, votre centre de gravité est différent et vous risquez plus de perdre facilement l’équilibre. Mais si vous êtes à l’écoute de votre corps, il saura parfaitement s’adapter. Vous sentirez peut-être la fatigue, notamment au cours du 1er trimestre, et il vous faudra plus de temps pour récupérer après l’effort.

De ce fait, vous devez bien choisir l’activité que vous pratiquerez durant votre grossesse, selon votre santé et votre profil. Il est recommandé d’opter pour des sports d’endurance qui ne provoquent aucun impact ou choc sur le corps et les articulations.

Parmi les activités physiques préconisées par les autorités de santé, on compte la marche, la natation, la gymnastique ‘’douce’’ ou d’entretien, le vélo. Il y a également le yoga prénatal, la danse ou la danse prénatale, les sports en aérobie à faible impact tel que le LIA (Low Impac Aerobic). Enfin, vous pouvez faire le renforcement musculaire, en particulier les exercices de Kegel et le Pilates prénatal.

En somme, si vous êtes enceinte et désirez continuer ou commencer le sport durant la grossesse, vous savez désormais quelles sont les activités à ne pas pratiquer.

Laisser un commentaire